Manga Crossing

Bonjour ! vous etes sur le forum Manga Crossing, un forum de connection sur DS ou WII, Dans la boutique vous pouver commander des objets du jeu et vous les faire livrer.
Et des topics de Manga
Si vous n'êtes pas inscrit. On a besoin de toi !
Et n'oublis pas ta presentation. Obligatoire de lire le reglement !!

    Histoire créer par Bell's et Loboo

    Partagez
    avatar
    Loboo

    Posts : 7
    Join date : 07/11/2009

    Histoire créer par Bell's et Loboo

    Message  Loboo le Sam Nov 21, 2009 4:46 pm

    Prologue

    Je n’étais pas prête pour ce genre de vie. Je l’avais voulu, mais tous ces changements étaient trop brusques. Mais j’étais avec lui. Celui
    sans lequel ma vie serait comme un poisson sans eau : Benjamin.
    Il y avait aussi des points positifs : ma maladresse avait disparut et j’étais beaucoup plus rapide. Malheu-reusement, un loup-garou est
    un être terrifiant. A dire vrai, je me faisais peur à moi-même. Et les personnes que j’aimais ne pouvaient plus me voir le temps que je me
    contrôle. Mais maintenant, j’avais l’éternité devant moi.


    Chapitre 1

    es rayons transpercèrent les rideaux de ma chambre. J’essayai d’ouvrir les yeux mais j’étais trop fatiguée. J’avais mal dormi. Comme
    c’était la première nuit de ma nouvelle vie, je n’avais pas réussi à m’endormir. Je me levai adroitement malgré ma fatigue. La cuisine était
    au rez-de-chaussée. Je commençai à descendre les escaliers, faisant attention à ne pas rater une marche. La cuisine dégageait une odeur
    d’œufs brouillés. La faim me submergea. J’étais affamée ! J’entrai dans la pièce, à moitié transportée par l’odeur. J’aperçus Alice, assise
    sur les genoux de Julien, qui mangeait son petit-déjeuner malgré son amoureux qui l’en empêchait en l’attirant par le menton pour l’embrasser.
    Presque tout le monde était là : Valentin, Eloïse, Clémence, Benjamin, et Maxime, le plus petit d’entre nous. Mary et Théophane étaient sans
    doute partis chasser, comme d’habitude. A part eux, aucun d’entre nous étaient sous forme animal. Je me ruai pour m’asseoir entre Benjamin et
    Valentin où m’attendait une assiette rempli d’œufs, quand Eloïse m’attrapa par le bras et m’entraîna dans sa chambre.
    -Désoler Olivia, me dit-elle. J’ai quelque chose de très important à te dire. C’est au sujet de la famille et…
    Elle s’interrompit. Elle avait remarqué que je m’étais figé. Après une bonne minute de silence, elle reprit la pa-role.
    -On va devoir s’en aller quelques temps à cause de Julien et de Maxime. Ils ont des concours à passer pour terminer leurs études. On va
    devoir partir pour l’Australie pour…
    -L’Australie ?! la coupai-je.
    -Oui, je sais que c’est soudain, mais nous devons y aller. Tu rencontreras nos amis. Nous les avons rencontrés il y a 112 ans. Nous
    n’allons pas les voir régulièrement mais ils sont très gentils.
    -Toute la famille est au courant ? demandai-je, encore sous le choc.
    -Non, Clémence, Alice et Lucas n’ont pas été prévenu, répondit-elle. Ils sont trop attachés à cette ville.
    Mon étonnement ne la surpris pas.
    -Et-et quand partirons-nous ? bégayai-je.
    -Et bien, hésita-t-elle, dans 10 jours.
    -Quoi ?! 10 jours ! m’emportai-je. Et c’est maintenant que tu me le dis ?
    -C’est que, on ne voulait pas te perturber… répondit-elle, en baissant le ton à chaque mot.
    En tout cas, c’était raté. Je restais pétrifié, bouche bée. Ma position entraîna le rire de ma sœur. Après une minute d’humour, le silence
    s’installa.
    -Je sais que c’est dur pour toi aussi, finit-elle par dire, en voyant que je ne réagissais pas.
    -Et où habiterons-nous ? réussis-je à demander.
    -Nous avons loué une villa à Sidney.
    -Sidney ? Ça veut dire qu’il y aura la mer ?
    -Oui, c’est sympa, non ?
    -Ça veut dire qu’il y aura un port ? demandai-je.
    La panique commençait à me submerger.
    -Oui, me répondit-elle.
    Le doute se lisait dans ses yeux. Oh non ! S’il y a un port, il y aura forcément des bateaux ! Des larmes chaudes coulèrent sur mes joues.
    Eloïse sursauta. Me voir pleurer pour ça ne la réjouissait pas.
    -Tu n’as pas envie de partir, c’est ça ? me demanda-t-elle.
    Je fis non avec la tête. Je ne voulais pas parler, mais, je voulais tellement lui expliquer ce mauvais souvenir.
    -Ce n’est pas ça, dis-je. J’ai un mauvais souvenir des bateaux.
    -Expliques-moi. Ça fait du bien de parler.
    Je soupirai.
    -J’avais 5 ans. Chaque an, avec mes parents, nous al-lions à St Malo. Mon père avait un bateau. Cette ville nous plaisait à tous les trois.
    » Mais un an, une tempête arriva. Nous étions encore en mer, assez loin du port. Ma mère et moi paniquions, tandis que mon père avait l’air
    d’avoir confiance. Mais il n’aurait pas du. Une grande vague nous submergea et le bateau se retourna. Heureusement un bateau de secours passait
    pour vérifié que personne n’était en mer. Ils me sauvèrent de la noyade, mais mes parents étaient déjà… morts.
    Eloïse me regardait, la tristesse dans ses yeux.
    -Du coup, repris-je, j’ai vécu 8 ans avec mon oncle.
    -Je suis désolée pour toi. Si tu veux, je peux louer une maison en plein milieu de l’Australie.
    -Mais je ne voudrais pas vous déranger à louer une autre maison. En plus il faudrait que j’arrive à vaincre ma peur. Même si c’est
    pratiquement impossible…
    -Ne t’inquiète pas. Ça ne nous dérange pas. Je ferais ça un peu plus tard.
    -Merci, lui dis-je. Merci beaucoup.
    Comme mon ventre criait famine, je me dirigeais vers la porte pour aller manger. Je regardai Eloïse, elle me sourit. J’ouvris la porte et
    sortis, suivit d’Eloïse qui me collait aux baskets. L’odeur des œufs revint me chatouiller les narines. Cette fois, je pus m’asseoir et manger.
    Mon assiette fut vide en 2 secondes. La vaisselle rangée, nous partîmes faire une promenade en forêt.
    Elle était calme. Nous nous étions transformés en loup. C’était ma première ronde. Lucas m’expliqua ce qu’on devait faire, et à quoi on
    servait. Il n’eut pas le temps de terminer ses explications quand un hurlement familier nous parvint jusqu’à nos oreilles. C’était un cri
    humain. J’étais prête à m’élancer en direction du vacarme, sans attendre le signal de notre groupe, mais Benjamin me mordit la queue.
    -Je crois que tu devrais rester ici, Olivia, me dit-il. Tu ne contrôle pas encore ta colère.
    -S’il te plait, Benjamin, le suppliai-je, en lui faisant les yeux doux. Ce cri m’était si familier. Il faut que je sache de qui il s’agissait.
    -Raison de plus. Mieux vaut que tu reste, négligea-t-il.
    Sur ce, ils partirent, en s’élançant avec rapidité et majes-té.
    Je donnais des coups de museau dans des cailloux pour passer les temps quand j’entendis des pas qui venait de derrière un buisson. C’était
    des pattes d’animaux. Je me mettais en garde quand deux loups surgirent en poussant un cri terrifiant, qui ne m’effraya pas. Mais c’était juste
    Mary et Théophane.
    -Si je pouvais, j’aurai eu peur, dis-je, fier de mes pa-roles.
    -Comment tu vas ? me demanda Mary.
    -Pas mal. Mais les autres m’ont laissé ici, parce qu’on a entendu un cri humain.
    -Un cri humain ?! Tu en es vraiment sur ? me demanda Théophane.
    Je hochai la tête. Ils se regardèrent avec étonnement.
    -Tu sais pourquoi ils ne t’ont pas emmené ? me demanda Mary.
    -Je ne contrôle pas encore ma colère. Et puis ce cri m’était familier. Mais j’aurai préféré y aller.
    Le couple se regarda.
    -Bon, comme nous y allons, on va t’emmener.
    Un immense sourire se dessina sur mon visage. Je pour-rais enfin savoir de qui il s’agissait.
    Nous y allâmes, vitesse grand V. Nous n’eûmes pas be-soin de parcourir beaucoup de chemin, car nous les trou-vâmes face à 2 vampires et mon
    oncle.
    -Non ! Oncle Jess ! m’exclamais-je.
    Tout le monde se retourna pour me regardé. Le visage du vampire femelle attira mon attention. Il était magnifique, tout comme celui du garçon
    à côté d’elle. Mais elle était particulière. Elle avait des cheveux de couleur cuivre et ses yeux étaient d’un rouge écarlate. Sa peau était
    blanche comme la neige. Elle était grande, mais moins que l’autre vampire.
    -Aaron ! cria celle-ci. Attrape ce maudit repas et re-plions-nous !
    Celui-ci s’exécuta sans dire un mot et ils s’enfuirent pre-nant mon oncle avec eux.
    -Mais ne les laissez pas s’enfuir avec mon oncle ! m’écriai-je.
    Comme personne ne bougeait, je me ruai à leur pour-suite. Même si toute la famille se mettait à me suivre, je n’aurai aucun mal à les semer,
    j’étais la plus rapide d’entre nous. Je n’avais encore jamais rencontré de vampire. Tous les contes et les légendes ne disaient que du mal sur
    eux. Mais j’avais l’impression qu’ils avaient quelque chose de bon en eux. Pour le moment, ce n’étaient que des ennemis. Mon oncle, un dîner ?
    Il fallait que je me dépêche.
    Les suivre à la trace ne fut pas une mince affaire. Ils ne faisaient que des zigzags. Mais je réussis quand même à les escorter. Je fus
    surprise de découvrir un refuge aussi simple. C’était une cabane de couleur rouge sang avec un toit noir. Ces couleurs me refaisaient penser
    de quoi les vampires se nourrissaient : du sang. C’était la seule chose qu’ils pouvaient manger, et c’était aussi ça qui me dégoû-tais. Leur
    nourriture faisait le doute chez les humains. Je me sortis de mes pensées. Il fallait agir, et vite. Sinon, mes ennemis pourraient sentir ma
    présence et ma famille me rattrapera, même si j’avais pris de l’avance. Comme mon ouïe était cinq fois plus puissante que celle des humains,
    je n’arrivais pas à me concentrer sur les paroles échangées entre les deux vampires à cause de ma respiration. Je pris une grande goulée d’air
    puis retins mon souffle.
    -Alors Lilith, c’est pour aujourd’hui ou pour demain ? s’impatienta Aaron.
    Je distinguais un soupir de femme.
    -C’est toujours la même chose, soupira cette dernière. Il faut tout le temps que ton impatience prenne le dessus.
    Le concerné émis un grognement que seul les loups-garous et les vampires pouvaient entendre. Sans faire de bruit, je m’avançais vers eux en
    restant bien caché.
    -Qui va là ?! dit la voix féminine.
    Ils m’avaient entendu. J’avais marché sur une brindille, ce qui avait entraîné un craquement.
    -C’est un loup-garou, chuchota le mâle.
    Il retroussa ses babines, qui fut suivi d’un grognement. Ils voulaient que je me rende. Mais je voulais sauver Jess s’il en était encore temps.
    Des pas furtifs me firent sursau-ter. Je me retournai et vis toute ma famille. Quelle mal-chance ! On venait de me découvrir et toute la famille
    me retrouve. En plus, les vampires les avaient détectés.
    La porte de la maisonnette s’ouvrit, et un autre vampire femelle en sortit. J’entendis mon oncle protesté.
    -Qui que vous soyez, je vous ordonne de me relâcher ! hurla Jess.
    Les vampires ne furent pas attention aux paroles de mon oncle.
    -Zut ! dit le vampire qui venait de sortir. Nous sommes encerclés ! Je sens d’autres présences.
    En effet, un autre clan était là. C’était aussi des loups-garous. Les loups-garous en question se mirent à décou-vert. Un beau loup gris
    argentée avança vers Benjamin, le chef de notre meute. Mon amoureux avait un pelage cuivré, comme les cheveux de Lilith. Le loup gris colla sa
    truffe contre celle de Benjamin en guise de bonjour. Profitant du manque d’inattention de la par des loups, les vampires commencèrent à s’en aller.
    Mais je les avais vus. J’émis un aboiement furieux qui alerta les deux meutes.
    -Quelle poisse ! gémit Aaron, en se tapant la tête.
    -Agathe, appela Lilith. Où est la potion magique que la sorcière machin chose nous a donnée ?
    -Elle s’appelle Edwige Anaranoura, corrigea Agathe, en soupirant.
    -Oui, enfin, bref, va la cherché, lui ordonna Lilith.
    En une seconde et demie, Agathe alla chercher la potion magique et la lança à sa coéquipière. Sur la fiole, je pus lire Yeux de chauves-souris
    broyés. J’en eu un haut-les-cœurs. Avec aisance, Lilith l’attrapa et enleva le bouchon. Elle en jeta sur tous les vampires, elle y comprit, et
    aussi sur mon oncle.
    Un fumée verte et fétide apparut et engloba les buveurs de sang et Jess. Il fallut 30 secondes pour que la fumée se dissipe. Quand nous
    retrouvâmes la vue, nos ennemis avaient disparues avec mon oncle.
    -Mais où sont-ils passés, dirent Benjamin et l’autre chef en cœur.
    -Je ne les sens plus, murmurai-je.
    -Laissons tomber, suggéra Maxime.
    -Oui, acquiesça Julien. Nous règlerons leur compte un autre jour.
    -Vous laissez tomber ? rétorquai-je. Quelle bande de froussards. Si c’est comme ça, je pars à leur recherche seule.
    -Mais Olivia, voyons, m’annonça Benjamin. Tu n’arriveras jamais à les retrouvé.
    -Ah oui ? Tu paris ?
    -Ma chérie, sois raisonnable, me recommanda mon amoureux.
    Je lui tirai la langue. Il émit un ricanement moqueur. Je l’embrassai pour lui dire au revoir et fis mine de partir. Au dernier moment, je me
    retournai et vis que personne ne me suivait. Je cherchai une bonne excuse pour qu’ils m’accompagnent.
    -Mais, euh… vous saviez que les vampires vont ravager la forêt ?
    -Comme si on devait te croire, me dit Clémence.
    Je me retournai, désespérée. Si je devais le faire seule, je le ferais.
    Sans un regard en arrière, je commençais mon voyage.

    Je mettrais la suite plus tard...
    avatar
    Mindy

    Posts : 305
    Join date : 04/09/2009
    Age : 20
    Location : devant mon ordi^^

    Re: Histoire créer par Bell's et Loboo

    Message  Mindy le Dim Nov 29, 2009 12:10 pm

    c'est trop bien Exclamation


    j'ai réussi a tout lire mais c'était super long

    ton histoire est trop bien il y aura une suite j'éspère Exclamation


    _________________





    merci a Ichigo qui a fait ma signature!!!


    mes meilleurs amis sur le fofo:Ichigo, Kilari, Murtagh, Antares, Loboo, Titetoile, Katell, Miss, Joyeux Chatt et le Krondor2010!!!!!!!!!!

    je vous adorent!!!!!


    Ichigo t'est trop sympa!!!!!!!

    JTD JTD JTD!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    avatar
    Amu

    Posts : 170
    Join date : 23/10/2009
    Age : 20
    Location : devant l'ordi !!! U_U

    super histoire

    Message  Amu le Mar Déc 29, 2009 3:25 pm

    Ctrop cool j'ai hate de savoir la suite!!!!

    I love you

    Contenu sponsorisé

    Re: Histoire créer par Bell's et Loboo

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar Nov 21, 2017 11:14 pm